Go back

S'ouvrir aux etudiants


(Léonard) #1

Bonjour,

Post de brainstorming pour la croissance de Federation Open Space Maker

Comment viser une augmentation des membres de l’association ou d’utilisateurs de la plateforme grâce au vivier des étudiants ?

Les cibles privilégiées sont bien évidemment les universités, écoles d’ingénieurs et autres IUT/DUT.

Cependant il peut y avoir d’autres spécialités à ne pas négliger. Des écoles de commerce, de droits, de politique, de management peuvent se sentir concernés par un projet fédération et peuvent contribuer dans leur domaine.

Je propose de réfléchir sur ce sujet suivant le célèbre QQOQCCP pas forcément dans l’ordre et en italique les questions sous-jacentes

Quoi ? :

Faire connaître l’existence de fédération au plus d’étudiants possibles.

Pourquoi ?

Car l’étudiant

  • Est majeur,
  • A un niveau d’étude suffisant pour initier une réflexion ou contribuer à un projet spatial
  • Peut vouloir utiliser un sujet ou un projet spatial pour valider un semestre ou
  • A accès à une quantité importante de ressources (temps, connaissances, professeurs)
  • Va commencer sa vie active et n’a pas d’enfant donc pourra contribuer fortement au développement de l’association dans les 5 prochaines années
  • Va vouloir revendre une petite expérience associative pour vendre un peu mieux son CV (Logique Space X qui n’embauche que les étudiants qui ont déjà participé à des concours, projets étudiants)

Qui :

  • Quelles écoles/ réseaux contacter ?
  • * Quels organismes, interlocuteurs peut faire relai et transmettre l’information ?

Au CNES : utilisation du réseau Perseus

Via les stagiaires qui peuvent rediffuser à leurs écoles

_

  • Qui fait cette publicité ciblée ?

_

Les membres actuels de l’association et les futurs membres è Si un nouvel utilisateur ou membre est étudiant, il faudrait qu’il fasse la publicité dans son lieu d’étude

J’imaginais que la personne qui prendra contact avec une école devra un mail où l’on pourrait insérer un tract et/ou juste une slide accrocheuse dans laquelle on met les infos importants : le nom de l’asso, son adresse internet, que ça aprle d’espace et de rêve.

Où ?

  • Par mail ou affiches dans les halls des écoles
  • lors des forums (Bourget , IAC 2022,…)
  • Directement dans les écoles (A voir les modalités et plutôt si l’école est demandeuse)

Quand?

Quelle échéance ?

Travail de long court mais tout le long de 2019 avec un point d’orgue pour la rentrée 2019 avant que les projets de 4eme et 5 ème année débutent

Comment ?

Créer un support de présentation ?

J’avais en tête une Slide qui donne envie qui peut être inséré en pièce jointe ou directement dans le corps de mail accompagné d’un genre de tract d’une page WORD maximum qui synthétise ce que c’est Fédération et pourquoi est-ce compatible des études de l’étudiant

Autres vecteurs ?

Affiches comme proposé précédemment ?


(Cedric) #2

Bonjour,

Sur le projet Hyperloop miniature, des étudiants vont travailler dessus cette année (et d’autres ont déjà travaillé dessus l’année dernière). Pour l’instant mon approche est la suivante:
1. Je propose un sujet de projet au professeur, la FOSM sert à donner un cadre au projet
2. Les étudiants sélectionnent leur projet dans le cadre de leur cours de projet de groupe
3. Je les encadre et leur donne des conseils concernant la gestion du projet

Pour l’instant je les laisse libre de rejoindre ou non la FOSM et me place en tant qu’interlocuteur privilégié entre la FOSM et eux. On verra si ceux-ci s’inscrivent. Ils sont libre aussi de participer aux évènements auxquels participent la FOSM.

Peut-être qu’une association étudiante émergera, l’avenir nous le dira.

Une attention particulière est à accorder à ce mode de gestion, en effet, le sujet doit être:

  • Pédagogique: pour intéresser les professeurs
  • Attrayante: pour attirer les étudiants
  • Utile: pour faire avancer le projet de la FOSM

Jusqu’à présent, ces projets se sont toujours bien passés.


(Léonard) #3

Bonjour,
Merci pour ton retour d’expérience.
Tu parles de la mise en œuvre une fois que la prise de contact de l’étudiant vers FOSM ou l’inverse a été fait et c’est très bien. Il faudra se baser sur ton expérience pour cela et en effet je suis d’accord sur le fait de ne pas forcer à intégrer Fédération.

Citation
des étudiants vont travailler dessus cette année (et d’autres ont déjà travaillé dessus l’année dernière). Pour l’instant mon approche est la suivante: 1. Je propose un sujet de projet au professeur, la FOSM sert à donner un cadre au projet

Concernant la première prise de contact et la communication plus générale à tout un réseau d’étudiants, comment cela a été dans ton projet? Tu as ciblé une école en particulier, tu as fait un appel à intéréssés?


(rb) #4

Bonjour,
Sinon, on peut demander directement aux étudiants présents sur la plateforme. Typiquement, j’en suis déjà un…
Il y a pas mal de projet étudiant lié au spatial, dans le cadre des cours ou non. Par exemple sur Toulouse: ASTRE ou le CSUT qui fédère pas mal de projet. Après ils n’est pas forcément open source.


(Cedric) #5

Pour ce que j’ai pu voir, si on veut que des groupes étudiants poursuivent un projet d’année en année, il est nécessaire d’associer et d’impliquer leur professeur. Ne Serait-ce que pour qu’ils aient un aménagement de leur cours / que leur travail soit reconnu pendant leurs études. En effet, le rôle du professeur est double: proposer un “cadre” au projet au cours de l’année et faire perdurer le projet d’une année sur l’autre. J’ai deux expériences marquantes à proposer:

  1. J’ai moi-même monté un partenariat entre mon école et le projet PERSEUS afin de travailler sur la fusée lanceuse de Cubesat, le projet a été acceuillit avec enthousiasme des deux cotés mais les profs n’ont joué que le rôle d’apporter le cadre. Au bout de 1 an le projet n’a pas perduré.
  2. Cela fait trois ans que je propose à cette même école d’ingénieur (et d’autres composantes de la faculté de Grenoble) des sujets au professeurs chargés de proposer des projets aux étudiants. Cela fournit un cadre et le professeur référent me tient au courant des dates et m’aide à établir les sujets, ce qui permet de faire perdurer les projets.

Bref, si tu souhaites convaincre les étudiants, convaincs d’abord leur professeurs, c’est le conseil que je puisse te donner. Le service relation entreprise est généralement un bon point d’entrée.


(Matthieu Compin) #6

CSUT = “centre Sptial Universitaire de Toulouse” http://www.csut.eu

Petite correction, il y a des projets opensources dont nanostar (http://nanostarproject.eu/) qui permet de fournir un maximum d’outils pour l’ingénierie concourante.
Je te l’accorde @cube… il y en a pas trop :wink:


(Léonard) #7

Citation Bref, si tu souhaites convaincre les étudiants, convaincs d’abord leur professeurs, c’est le conseil que je puisse te donner

Ce que je retiens, c’est de ne pas communiquer et cibler que les étudiants mais faire le même effort pour cibler les professeurs aussi. Ok pour prendre en compte ce REX pour la suite.

Citation CSUT = “centre Sptial Universitaire de Toulouse”

Merci,

  • réseau perseus (accessibles via CNES-DLA)
  • étudiants déjà présents dans la plateforme==> contacter leur réseau et leurs professeurs

J’avais commencé une proposition de flyer+tract digitale ou imprimable :

Que pensez vous du message et de la forme? Je suis preneur de vos commentaires.

L’axe d’amélioration/modifs est déjà de cibler aussi les professeurs dans le même document tant qu’à faire…ou deux tracts différents?


(Matthieu Compin) #8

Il faut un document par cible!

Mettre en avant que c’est une initiative du CNES… ça fait pas trop rêver! Mais que c’est un groupement de passionner de spatial et qui propose de monter des projets concrets, à faire avec ses mains et sa tête… Ce n’est pas trop la même chose en tous les cas pour moi :stuck_out_tongue:


(Léonard) #9

Ok merci pour ton sentiment.

Citation Mais que c’est un groupement de passionner de spatial et qui propose de monter des projets concrets, à faire avec ses mains et sa tête

est à mieux faire refléter.

Sinon, le laïus n’est juste qu’un extrait de la description de FOSM en première page du site. Selon moi, que le CNES soit à l’initiation, cela peut aussi conforter/rassurer les gens à passer le pas justement.

Pour le côté rêve de l’image du CNES, je partage qu’il y a des axes d’améliorations…:smirk: mais le CNES est à l’origine des Ariane, de satellites les plus performants pour l’observation ou le climat, et de Federation OSM tiens !….pas mal quand même et si on mettait le nom NASA à la place, un américain ne serait-il pas super intéressé que son agence spatiale initie cette initiative et s’ouvre à ses citoyens ?:star_struck:


(Tiphaine Kleiber) #10

Je trouve le message accrocheur. En tant qu’étudiante, je partagerai bien cette affiche dans mon établissement. Faites-moi signe quand la version officielle sera votée.


(Cedric) #11

Oui mais ca fait très peur aux étudiants “lambda” aussi. Je pense qu’il est important de bien doser ce point, car du point de vue d’un étudiant:

  • Bosser avec le CNES c’est trop classe et c’est trop cool
  • Le CNES ils font des trucs de oufs, j’aurai jamais le niveau

Ainsi, au délà du CNES, le simple fait de travailler avec une partenaire extérieur est un puissant motivateur pour la réussite du projet. C’est aussi un puissant filtre pour avoir les meilleurs étudiants. Cependant, en insistant trop sur ce point il y a un risque de démotiver tout le monde.

Cadeau: La fiche projet que j’ai remplie sur demande du professeur pour le projet miniloop


(Cedric) #12

Ca dépend de ce que tu souhaites:

  • Cibler les étudiants pro-actifs pour qu’ils s’impliquent pleinement dans la communauté?
    ** Ton approche me parait excellente
  • Proposer que des projets/des parties de projets soient réalisés par des étudiants et continuent d’année en année?
    ** Mon approche concerne plus ce point
    ** C’est aussi l’approche de Perseus

(Tiphaine Kleiber) #13

Par rapport a ce point, dans mon école il y a ce qu’on appelle les Projets Applicatifs qui se transmettent d’année en année . Ces projets ont pour but de nous donner une première approche de la gestion de projet, ainsi que de nous donner une expérience à valoriser dans notre CV. Les sujets que propose Fédération sont totalement dans l’esprit de ces “projets applicatifs”.


(Cedric) #14

En effet ca s’y prête vraiement bien, j’utilise un cours qui s’appelle “le projet de groupe” et dont les objectifs sont exactement les mêmes. Tu veux que je sois ton professeur :wink: ?


(Tiphaine Kleiber) #15

Avec plaisir :smile:! De plus je suis toute nouvelle sur fédération, j’aurais besoin d’un guide :slightly_smiling_face:


(Matthieu Compin) #16

Je te l’accorde mais il y a aussi de magnifiques PME autour qui etudient, développent, certifient, testent, qualifient, etc des equipements, des sous systèmes pour le CNES ou les plus gros (TAS & Airbus)… et c’est le pied de bosser chez eux.


(Léonard) #17

Bonne année à tous!

Pour continuer sur la réflexion, @matthieu.compin @furtif @cube @tiphainekle et les nouveaux sur ce poste, je vous invite à aller consulter les nouvelles versions pdf de tracts qui ciblent étudiants et professeurs séparément.
Pour les professeurs, j’ai misé sur des messages simples avec une fiche illustrative comme @furtif a proposé. J’ai mis le dernier projet NELS qui a été posté en décembre. Il faudra que je vois avec eux s’ils acceptent de servir d’exemple :slight_smile:

J’ai initié la liste des réseaux à plus fort potentiel dans l’excel liste_réseaux_étudiants, à compléter à loisir!
Vous pouvez me faire des commentaires sur l’Excel ou sur le forum.
https://drive.google.com/drive/folders/1WNk8daC1zDN3DrHXoU64QVJyETFjFFHY?usp=sharing


(Damien) #18

Super Leonard ! Je partagerai aussi à mes contacts au sein des directions du numérique éducatif dans les collectivités locales, ça peut permettre de toucher beaucoup de professeurs.

Petite typo sur le flyer étudiants, vers le bas, “encrage”.


(Matthieu Compin) #19

@leonard j’ai complété le document “liste_reseaux_etudiants”.

J’ai ajouté le projet INISAT qui n’est pas opensource mais qui pourrait l’être car il s’agit d’une initiative du CNES pour la formation. Ou la fédération lance un fork! :slight_smile:


(Cedric) #20

Le visuel des flyers à l’air assez sympa, vis à vis du tableur excel, je veux bien me charger de la communication auprès de:

  • L’université de Grenoble Alpes (UGA): Partenaire du Centre Spatial de Grenoble (CSUG)
  • Du Centre Spatial de Grenoble (CSUG) bien que @julien serait un meilleur interlocuteur que moi je pense
  • Auprès des écoles d’ingénieur de Grenoble INP

@damien.hartmann hâte d’avoir un stock de flyers à distribuer…