Go back

A propos de réinventer la roue en open source


(Damien) #1

Je propose de continuer dans ce sujet le débat ouvert par Pierre-André au sujet du projet d’Hyperloop miniature. Cette question va en effet très certainement refaire surface dans bien d’autres projets.

Je vois plusieurs arguments en faveur de créer une version open source d’un matériel qui existe déjà, mais qui est fermé :

  • Permettre à la communauté des Open Space Makers de librement contribuer et améliorer le matériel existant. Il peut en effet y avoir une version déjà en fonction, mais elle n’est potentiellement pas optimale, et elle pourrait peut-être être appliquée à d’autres utilisations que celle envisagée initialement. Si son design est fermé, difficile de l’optimiser et de l’utiliser à d’autres fonctions que celle initialement prévue.
  • La pédagogie : le fait de se pencher dans le détail sur la façon dont un système fonctionne, et vouloir l’étudier en détail et le documenter, c’est une excellente manière d’apprendre de façon concrète, et de ne pas se satisfaire d’utiliser une boîte noire dont on ne connait rien du fonctionnement au sein d’un projet plus large.

D’un autre côté, je suis en phase avec Pierre-André sur la recommandation de contacter les personnes ayant travaillé sur des matériels similaires, non open source, à ceux qui sont conçus dans le cadre de Fédération, pour au moins leur demander s’ils acceptent de transmettre leur documentation pour servir de base à des projets de matériel open source, voire à contribuer dans le cadre de ces projets.

Le débat est ouvert :smiley:


(Pierre-André Haldi) #2

“… pour au moins leur demander s’ils acceptent de transmettre leur documentation pour servir de base à des projets de matériel open source, voire à contribuer dans le cadre de ces projets”. C’est exactement l’a position que j’ai voulu exprimer en postant mes commentaires. Tout ce qui existe déjà et peut (re)servir est bon à prendre, … et rien n’empêche ensuite d’apporter encore des améliorations ou des modifications pour des applications un peu différentes (“catapulte” par exemple, dans le cas présent).


(Xavier Philippon) #3

Les principaux éléments qui protègent un développement propriétaire, sont les brevets et la propriété intellectuelle.
En d’autres termes pour le “Swissmetro” , après plus de 20 ans, les éventuels brevets sont tombés et comme le projet n’a pas abouti, il n’y a probablement plus beaucoup de propriété intellectuelle.
Le temps fini toujours par gagner :wink:


(Cedric) #4

Pour ma part, je pense que les deux approches sont complémentaires. Lorsque j’imagine/conçois un système je me renseigne sur l’existant avant de réfléchir à comment appliquer cela à mon cas particulier. Dans le cas du miniloop, j’ai estimé que les choix effectués dans les projets d’hyperloop classique (bien que certains soient Open-source) ne sont pas pertinent du fait de la différence de taille et de poids effectué. C’est un parti pris fort, mais je l’assume.
Et surtout, ma motivation première est justement de réinventer la roue, je kiffe ça, si quelqu’un souhaite venir me compléter en recherchant et adaptant des solutions existantes, avec plaisir :smiley: