Go back

EmCubeSat: test d'un propulseur EmDrive dans l'espace


#1

Bonjour à tous,

Suite à la conférence de Damien Harthmann à Mulhouse, nous avions discuté d’un projet de CubeSat destiné à tester un nouveau propulseur révolutionnaire, l’EmDrive.

Je propose donc de démarrer un nouveau projet, le projet EmCubeSat.

Objet:
L’EmCubeSat est un projet consistant à envoyer un CubeSat 1U comportant un EmDrive dans l’espace afin d’en valider le principe de fonctionnement, en mesurant la position du satellite.

Principe de l’EmDrive:
L’EmDrive est un propulseur qui a la particularité de pouvoir fournir une poussée sans éjection de matière.
La poussée est provoquée par la pression de radiation des photons dans une cavité résonnante microonde asymétrique.
Le principe théorique de l’EmDrive est assez déroutant. Je le détaillerai plus tard sur la page du projet (en préparation).
En attendant vous pouvez le lire en anglais sur le site de son inventeur M. Shawyer ici, pages 7 à 16:
http://www.emdrive.com/dresden2018.pdf

Le site complet:
http://www.emdrive.com/

En attendant une présentation plus complète du projet je vous souhaite une bonne année à tous. :slight_smile:


Questions concernant l'EmCubeSat
#2

Bonjour @christophe.juillet

Avez vous déjà les dimensions et la consommation de votre Emdrive pour cubesat?
Pourquoi arrivez vous au choix d’un cubesat 1U? Au regard de votre projet, je pense que l’option 1U est trop optimiste.


#3

Je suis parfaitement d’accord avec cette remarque. La poussée générée serait beaucoup trop faible comparée aux perturbations de dû aux irrégularités de la surface du globe terrestre.

Ce projet m’interesse et me propose donc pour mener des études théoriques sur le dimensionnement de l’EM Drive. Je n’aurais malheureusement pas assez de temps à consacrer pour proposer mon aide sur la réalisation technique.

A noter que la NASA devait tester un EM Drive dans l’espace fin 2017. J’ignore ce qu’il est advenu du satellite et des résultats expérimentaux.


#4

Bonjour à tous,

Pour la consommation, la poussée d’un EmDrive est proportionnelle à la puissance injectée.
La poussée attendue pour la puissance disponible d’un CubeSat devrait se chiffrer en centaines de microgrammes force, selon le soin apporté à la fabrication de la cavité.
Ce qui devrait suffire à la mesurer sans ambiguïté.

Pour les dimensions, pour une configuration donnée, elles sont inversement proportionnelles à la fréquence de résonance de la cavité.
Pour placer un EmCube dans un CubeSat, il faut monter à 10GHz.
Cependant si on veut maîtriser à la fois l’orientation et la direction du CubeSat sans dispositif de motorisation anex, il faut alors plusieurs cavités.
Je préconise l’usage de quatre cavités accordées à 24GHz, mais ce point reste encore à définir.

D’après son inventeur M. Shawyer, des tests dans l’espace auraient étés menés sans lui, mais les résultats étant classifiés, nous n’en saurons pas plus.
Je souhaite que mon projet reste dans le domaine civil et les résultats publiés, conformément à la charte de l’OSM.


#5

Pour mémoire, un financement participatif dans ce sens a déjà été entrepris.
EM-Drive
Je ne pense pas qu’il ai abouti mais le proto réalisé semblais de bonne facture.


#6

EmDrive est sous licence?
Il y a un brevet dessus: GB2493361

Je peux me tromper mais la fédération fait la promotion de l’open-source et l’open-hardware. @damien.hartmann tu peux m’aider sur ce point STP par rapport à ce projet.


#7

Excellente observation Matthieu - en effet, si la technologie fait l’objet d’un brevet (dans ce cas déposé en 2013, avec une durée de 20 ans en UK - et probablement pour l’ensemble de l’UE, modulo Brexit ? @alcoudry est-ce que tu peux nous éclairer ?), on n’est clairement plus dans le cadre de la Charte Fédération.

C’est un excellent cas pratique de mise à l’épreuve de la réalité des principes de Fédération.
@christophe.juillet est-ce que c’est exactement le système décrit dans le brevet que tu as à l’esprit, ou est-ce que tu t’en inspires sans qu’il puisse n’y avoir de potentiel attaque pour plagiat ?


#8

Petit cours rapide sur le dépôt de brevet:

  • Un brevet est un titre de propriété intellectuelle valable un an, renouvelable 19 fois
  • Lors d’un dépôt de brevet national, l’inventeur dispose de un an pour réaliser une demande de dépôt mondiale (procédure PCT)
  • Protège le détenteur contre la contrefaçon industrielle

Dans le cas du brevet GB2493361:

Donc, en théorie:

  • Tant que nous n’effectuons pas d’applications industrielle ou commerciale de ce brevet en grande bretagne, nous avons le droit de reproduire (et même de vendre !) l’invention.

En pratique, si nous voulons reproduire un EM-Drive (et le vendre?) sans nous soucier d’un quelconque conflit de propriété intellectuelle:

  • Nous avons le droit de reproduire tous les brevets qui ne sont pas valable en France ou en Europe, le juges français ne sont pas compétents pour cela
  • Nous avons le droit de nous inspirer de tous les brevets déposés sur l’Em-Drive (ici et , listes non-exhaustives) mais nous devons absolument éviter tout ou partie des éléments contenus dans les revendications.
    ** Ce sont les revendications qui définissent les contours de la propriété intellectuelle.

#9

Bonjour à tous,

c’est un sujet qui chatouille beaucoup les physiciens et les derniers tests tendent à prouver que la poussée mesurée n’est pas le fait de l’EM drive mais de son environnement de mesure.

Sachant que les poussées mesurées prévues sont extrêmement faibles, un tel projet pour être pris au sérieux devra plus mettre le paquet sur les moyens de mesure (i.e. comment détecter et s’affranchir des biais de mesures, comment garantir une grande précision, reproductibilité) que sur l’observation d’une poussée.

[EDIT] Ou simplement activer l’EM drive et déduire sa poussée de la modification des paramètres orbitaux par rapport à un cubesat sans poussée.


#10

Merci pour la contribution ! Cela pourrait typiquement faire l’objet d’une “fiche pédagogique” transverse à tous les projets !


#11

Bonjour Damien,

Concernant les brevets, il y en a deux sur l’EmDrive. Un de 1990 dans le domaine public et l’autre de 1999 en passe de l’être:


Il y en a d’autres, mais ils ne concernent pas directement l’EmDrive, mais plutôt des dispositifs de réglage d’accord pour des cavités supraconductrices, domaine concernant la prochaine génération d’EmDrive à haute performance sur laquelle travaille M. Shawyer mais qui ne nous concerne pas dans le cadre de notre projet.
Comme le précise Furtif, un brevet ne nous empêche pas de travailler en attendant sur l’EmDrive à des fins non commerciales.
Cependant je pense qu’il serait quand même bon de prévenir son inventeur, d’autant que le projet va dans le sens de ses intérêts. On lui fait quand même un bon coup de pub. Et en temps qu’inventeur, il est le mieux placé pour nous conseiller au besoin.

@Xapon66
Merci pour le lien, j’avais déjà vu un projet de crowdfouding, je crois que c’était le même de mémoire, mais ça n’avait pas abouti et il n’y avait pas de source, donc rien d’exploitable.

@Nico
Le document que tu cites fait référence à une expérience effectuée par l’université de Dresden.
Plusieurs points me laisse un peu perplexe sur la rigueur de cette expérience, il faudra que je prenne le temps d’en détailler les raisons, peut être dans un message spécifique si on ouvre un répertoire sur ce projet, sinon sa risque rapidement de devenir fouillis.


#12

Bonjour à tous,

Pour plus de clarté, après la création du projet EmCubeSat, je vous propose de poursuivre la discussion sur deux nouveaux fils, un concernant l’EmCubeSat lui-même et l’autre la réalisation de l’EmDrive:
https://forum.federation-openspacemakers.com/t/questions-concernant-lemcubesat/471
https://forum.federation-openspacemakers.com/t/questions-concernant-la-theorie-ou-la-realisation-pratique-dun-emdrive/472