Go back

Absence de pensanteur : Problématique physiologique


(Vivien) #1

J’ouvre un sujet pour discuter des problématiques physiologiques liées à l’absence de gravité.


(Vivien) #2

Un documentaire produit par France tele, résume les études en cours sur les problémes physiologique liées au vol spatial de longue durée.
Science grand format

Les effets principaux constatés sont:

  • Redistribution des liquides biologiques
  • Baise de la densité osseuse
  • Baisse de la masse musculaire

Les premiers résultats montrent qu’une exposition periodique de courte durée à une pesanteur artificiel (quelque heures par jours) suffit à supprimer les effets secondaires. Si cela est confirmé, on pourrait imaginer réduire cette ‘exposition’ à la pesanteur artificiel aux phases de sommeil et ainsi adapter l’organisation du vaisseau en conséquence.


(Pierre-André Haldi) #3

Bonjour, je ne nie aucunement l’intérêt du sujet proposé (même si je ne vois pas bien à notre niveau comment répondre à la question), mais je me demande si on ne devrait pas plutôt, ou en tout cas en parallèle, se poser la question d’ELIMINER le problème par la création d’une gravité artificielle? Il y a un moment que je m’étonne qu’aucune expérience, ou étude théorique précise, n’ait encore été faite à ma connaissance sur la possibilité de créer un tel phénomène en mettant en rotation deux modules reliés d’une manière ou d’une autre. A ce propos, il est souvent proposé de le faire par un filin souple. D’après quelques sommaires réflexions et une tentative grossière de simulation sur une table lisse, je ne pense pas que la mise en rotation soit possible avec un tel système. A mon avis, il faut une liaison rigide, ou alors éventuellement créer une tension suffisante dans le câble avant mise en rotation par des “rétrofusées axiales” par exemple. Quelqu’un en sait-il plus à ce sujet?


(Vivien) #4

Je pense que ta première interrogation répond à la seconde. Si pour l’instant rien n’est fait de concret, le simple fait de créer une discussion peut faire émerger des briques de solutions. A mon avis, les effets secondaires ne posant pas de réels problème jusqu’à présent du fait du retour sur Terre peu de moyen sont mis à dispositions pour étudier concrètement des solutions. D’où notre présence ici! On peut dors et déjà penser à tout ça sans contraintes.

N’hésite pas à un créer un sujet dédié sur une solution technique pour en débattre davantage.